Caraïbes et Amérique du Sud

Au 17e siècle, le commerce du sucre tient une  place important dans l’économie des pays  européens et les îles des caraïbes sont considérées  comme des lieux de prédilection pour la production de la canne à sucre.  Pour la France,  l’exploration et la colonisation de cette région commence bien avant celle du continent Nord-Américain.

 

Dans les Caraïbes
L’année 1625, marque le début de l’implantation des Français dans les Caraïbes et tout précisément sur l’île de Saint Domingue découverte par Christophe Colomb.  Maintenant divisée en deux avec Haïti et la République Dominicaine, elle fut à l’époque considérée comme la perle des Antilles. Après son indépendance en 1804 le déclin économique de l’île et surtout d’Haïti en a fait une des régions les plus pauvres de la planète.
En 1635, à la même époque que les premières implantations en Acadie,  on assiste à la colonisation de la Martinique avec Pierre Belain d’Esnambuc, de la

Guadeloupe (également découverte par Christophe Colomb) et des îles environnantes ; Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Les Saintes, La Désirade et Marie-Galante. Bien que revendiquées et parfois occupées par les Espagnols ou les Anglais ces îles sont restées françaises au travers des siècles.
Dans les années 1650 plusieurs autres îles sont colonisées par les Français avant de devenir Anglaises et indépendantes. Sainte-Lucie changera 14 fois de mains jusqu’en 1814, la Dominique est française jusqu’en 1763,  Grenade jusqu’en 1783 avec une période anglaise de 1762 à 79, Tobago jusqu’en 1762. Sainte-Croix quant à elle est vendue au Danemark en 1733 et fait maintenant partie des trois  îles Vierges américaines.

En Amérique du Sud, au Brésil et en Guyane
Dans les années 1500 l’Europe est le théâtre de conflits religieux importants. La France n’y échappe pas, ceux qui protestent contre la religion catholique toute puissante, sont massacrés et n’ont pas le droit de s’installer dans le Nouveau Monde comme c’est le cas pour les Anglais, les Allemands, les Hollandais ou autres Européens. Cependant à l’époque d’Henri IV, comme nous l’avons déjà précisé pour la Caroline et la Floride, certaines expéditions sont autorisées et organisées par les Huguenots.

Dans la région actuelle du Brésil
De 1555 à 1567, sous la directive du Vice-amiral Nicolas Durand de Villegaignon,  une première tentative est menée pour créer au Brésil la « France Antarctique », mais les très catholiques Portugais qui dominent cette partie du continent ne voient pas d’un bon œil l’installation de ces protestants et les chassent. De 1612 à 1615 une troisième et dernière tentative est  faite par un groupe de Huguenots dans la région de Sao Luis au Brésil, mais ne connaît pas le succès pour les mêmes raisons que la première.

En Guyane -
En 1604, les français font une deuxième tentative dans la région, mais cette fois-ci en Guyane à la limite nord-est de la zone contrôlée par les Portugais. Et au sud de celle contrôlée par les Espagnols.
Une colonie qui n’est pas composée uniquement de protestants s’installe et donne naissance à ce qui est aujourd’hui encore la Guyane française où quatre siècle plus tard, se trouve Gourou, la base de lancement des fusées françaises et européennes.

Sources : Vous pouvez aussi consulter sur internet les sites suivants qui ont permis de documenter le sujet traité dans cet article : www.answers.com/topic/french-colonization-of-the-americas / www.wikipedia.org